Notre initiative de transition

Beauraing, ville en transition

Voici une partie de la définition que donne Wikipédia qui correspond vraiment à notre vision :

« Le réseau des villes en transition est un mouvement social qui rassemble des groupes animant dans leur commune une initiative de transition, c’est-à-dire un processus impliquant la communauté et visant à assurer la résilience (capacité à encaisser les crises économiques et/ou écologiques) de la ville face au double défi que représentent le pic pétrolier et le dérèglement climatique.
…, le mouvement est devenu international et compte plus de 460 initiatives officielles.

L’originalité du mouvement des initiatives de transition par rapport aux mouvements écologistes ou sociaux existants tient en plusieurs points. Tout d’abord, la vision de l’avenir est résolument optimiste, et les crises sont vues comme des occasions de changer radicalement la société actuelle.
La deuxième originalité est que le mouvement concerne la communauté dans son ensemble car c’est cette dernière qui doit porter le changement.
L’action ne doit pas exclusivement venir des gestes individuels quotidiens, ni des instances politiques via la législation. C’est pourquoi le mouvement des initiatives de transition est apartisan et choisit généralement d’éviter les confrontations (manifestations…).
Ensuite, le mouvement a développé une théorie psychologique inspirée de celle des traitements des dépendances toxicologiques pour tenter de traduire le désespoir ou le déni souvent consécutifs à la découverte du pic pétrolier et de notre dépendance au pétrole, en actions concrètes. ... »

Le mouvement des initiatives de transition rassemble des citoyens qui ont décidé de penser, ensemble, le monde de demain et d’agir, ici et maintenant, sans attendre que l’initiative vienne d’en haut !

Il s’agit de penser le monde en termes positifs plutôt que réducteurs : chaque problème, chaque limite est une opportunité de faire autre chose, autrement, mieux.

Les initiatives de transition, ça marche parce que le partage des savoirs et des savoir-faire est quelque chose d’essentiel : l’accent est mis sur les compétences de chacun et de chacune, sur l’intergénérationnel, l’interculturel et le bien vivre ensemble.

Une poignée de citoyens se sont retrouvés animés par un même élan : celui d’un autre vivre ensemble, plus en lien, tourné vers ses ressources locales et celles de la terre, que du savoir-faire et savoir-être, sortant de l’anonymat, pour un quotidien plus joyeux et convivial, dans le respect de soi et de son environnement.

Aux réunions de Beauraing en transition, optimisme et bonne humeur sont garantis et déjà des tas de pistes concrètes sont explorées pour agir dans votre quartier, votre rue, votre famille, votre lieu de travail… En effet, vous retrouvez déjà ici les différents thèmes abordés.

Ces quelques lignes vous ont convaincu(e) ?
Alors rejoignez-nous, car plus on est de fous, de rêveurs, d’utopistes, plus ces rêves, ces utopies d’aujourd’hui deviendront la réalité de demain !

(Pour en savoir plus sur la transition, voir http://www.reseautransition.be)